Morceaux choisis – 586 / Pape François

Morceaux choisis – 586 / Pape François

Morceaux choisis – 586 / Pape François

Pape François

Face aux questions qui émergent du cœur de l’homme et aux défis qui surgissent de la réalité, nous pouvons éprouver une sensation d’égarement et sentir un manque d’énergie et d’espérance. Il y a le risque que la mission chrétienne apparaisse comme une pure utopie irréalisable ou, en tout cas, comme une réalité qui dépasse nos forces. Mais si nous contemplons Jésus ressuscité, qui marche aux côtés des disciples d’Emmaüs (Lc 24,13-15), notre confiance peut être ravivée; dans cette scène évangélique, nous avons une authentique liturgie de la route qui précède celle de la Parole et du Pain rompu et nous fait savoir que, à chacun de nos pas, Jésus est à nos côtés! Les deux disciples, blessés par le scandale de la Croix, sont en train de retourner chez eux en parcourant la voie de l’échec: ils portent dans leur cœur une espérance brisée et un rêve qui ne s’est pas réalisé. En eux, la tristesse a pris la place de la joie de l’Évangile. Que fait Jésus? Il ne les juge pas, Il parcourt la même route qu’eux et, au lieu d’élever un mur, Il ouvre une nouvelle brèche. Lentement, il transforme leur découragement, il rend brûlants leurs cœurs et ouvre leurs yeux, en annonçant la Parole et en rompant le Pain. De la même manière, le chrétien ne porte pas seul l’engagement de la mission, mais dans les fatigues et dans les incompréhensions, il fait aussi l’expérience que Jésus marche avec lui, parle avec lui, respire avec lui, travaille avec lui. Il ressent Jésus vivant avec lui au milieu de l’activité missionnaire.

Pape François, Message pour la 54e Journée Mondiale de Prière pour les Vocations – 27 novembre 2016 (w2.vatican.va)

image: Les pélerins d’Emmaüs (jardinierdedieu.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire