Morceaux choisis – 556 / Cristina Kaufmann

Morceaux choisis – 556 / Cristina Kaufmann

Morceaux choisis – 556 / Cristina Kaufmann

Cristina Kaufmann

L’exil
c’est une brûlure
dans les entrailles.

L’exil
nous survient
lors d’un regard
qui éloigne les coeurs.

L’exil
c’est le silence
marbrier
réponse à mon sourire.

L’exil
c’est la chambre
solitaire
plongée dans la nuit
où personne
ne m’attend.

L’exil
me bouleverse
lors de la prière.

L’exil
c’est Ta Parole
le mystère de Ton Nom
dans ma chair

dans Tes mains
cachée
aux yeux qui cherchent
sécurité
patrie.

L’exil
c’est la vie.

Cristina Kaufmann, Exil, dans: Eric de Rus, Une existence épiphanique – Cristina Kaufmann (Ad Solem, 2013)

image: Fra Angelico, La ronde des élus (encalcat.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire