Relire… Les Confessions – 31

Relire… Les Confessions – 31

Relire… Les Confessions – 31

Augustin d’Hippone

Relire… Les Confessions – XXXI

Trop tard je t’ai aimée, Beauté si ancienne et si neuve, trop tard je T’ai aimée. Regarde. Tu étais à l’intérieur, j’étais dehors à Ta recherche. J’étais difforme, je me jetais sur l’élégance de Tes formes. Tu étais avec moi, je n’étais pas avec Toi. Ce qui me retenait loin de Toi pourtant n’existerait pas sans exister en Toi. Ton appel. Ton cri. Tu as broyé ma surdité. Eclair. Splendeur. Tu as fait fuir mon aveuglement. Parfum. Je T’ai respiré. Je T’ai inhalé. Je t’ai goûté. Ma faim. Ma soif. Tu m’as touché. J’ai pris feu dans Ta paix.

Saint Augustin, Les aveux / Les confessions (P.O.L, 2013)

image: Saint Augustin et le mystère de la sainte Trinité, Eglise catholique du Tarn / France (catholique-tarn.cef.fr)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire