Morceaux choisis – 688 / Adrienne von Speyr

Morceaux choisis – 688 / Adrienne von Speyr

Morceaux choisis – 688 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

Tout amour, même l’amour terrestre et corporel, peut être une vraie joie s’il ne se referme pas égoïstement, mais s’ouvre à Dieu. Si celui qui aime sait que son amour s’ouvre sur l’éternité, il sait aussi que le temps ne peut pas le miner; il confie son amour à Dieu pour que Dieu le garde selon Son bon Plaisir et en fasse ce qu’Il veut. Il sait alors que son amour est protégé par Dieu. Qu’il s’agisse d’un amour entre mère et enfant, entre frères et sœurs, entre amis, entre mari et femme, ou de l’amour du prochain en général, toute forme d’amour peut devenir joie parfaite si elle a sa racine et sa fleur en Dieu. Sans doute la mort du bien-aimé peut-elle y mettre un terme sur la terre, mais la vraie joie n’est pas arrêtée pour autant, car celui qui aime sait que le bien-aimé a rejoint Dieu et se trouve dans la joie du Seigneur. Ainsi le survivant se réjouit-il de la joie du bien-aimé.

Adrienne von Speyr, Sur l’amour et la joie (site-catholique.fr)

image: https://romanticlovemessages4u.blogspot.ch

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire