La joie chrétienne – 7

La joie chrétienne – 7

La joie chrétienne – 7

Paul VI

La joie chrétienne – VII

Jésus Lui-même manifeste Sa satisfaction et Sa tendresse lorsqu’Il rencontre des enfants qui désirent L’approcher, un jeune homme riche, fidèle et soucieux de faire davantage, des amis qui Lui ouvrent leur maison comme Marthe, Marie, Lazare. Son bonheur est surtout de voir la Parole accueillie, les possédés délivrés, une femme pécheresse ou un publicain comme Zachée se convertir, une veuve prendre sur son indigence pour donner. Il tressaille même de joie lorsqu’Il constate que les tout petits ont la révélation du Royaume qui reste caché aux sages et aux habiles (Lc 10,21). Oui, parce que le Christ a vécu notre condition d’homme en toute chose, excepté le péché (prière eucharistique IV) Il a accueilli  et éprouvé les joies affectives et spirituelles comme un don de Dieu. Et il n’a eu de cesse qu’il n’eût annoncé aux pauvres la Bonne Nouvelle, aux affligés la joie (Lc 4,18).

Pour le chrétien, comme pour Jésus, il s’agit de vivre dans l’action de grâces au Père les joies humaines que le Créateur lui donne.

Paul VI, Exhortation apostolique Gaudete in Domino / La joie chrétienne (Cahiers de l’actualité religieuse et sociale, 1975)

image: Vierge et Enfant, XVe siècle (prunierauction.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire