Une étreinte de feu – 314 / Thomas a Kempis

Une étreinte de feu – 314 / Thomas a Kempis

Une étreinte de feu – 314 / Thomas a Kempis

Thomas a Kempis

Lorsque Je te fais la grâce de la ferveur, rends grâce à ton Dieu, non que tu en sois digne, mais parce que J’ai pitié de toi. Et si tu n’éprouves pas de ferveur, te sentant plutôt dans l’aridité, persévère dans la prière, pousse des gémissements, frappe à la porte, et ne te lasse pas jusqu’à ce que tu aies mérité de recevoir une miette ou une goutte de la grâce salutaire. C’est toi qui as besoin de Moi, non pas Moi qui aurais besoin de toi; ce n’est pas toi qui viens Me sanctifier, mais Moi qui viens te rendre saint et meilleur. Tu viens pour être sanctifié par Moi et uni à Moi, pour recevoir de Dieu une grâce renouvelée et être stimulé de nouveau à te corriger. Ne néglige pas cette grâce, prépare sans cesse ton coeur avec toute diligence, et introduis chez toi ton Bien-Aimé.

Thomas a Kempis, Imitation de Jésus-Christ, dans: Max de Longchamps, Y a-t-il quelqu’un dans le tabernacle (Paroisse et Famille, 2011) 

image: Sibérie / Russie (footage.framepool.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire