Morceaux choisis – 12 / Bernard de Clairvaux

Morceaux choisis – 12 / Bernard de Clairvaux

Morceaux choisis – 12 / Bernard de Clairvaux

Bernard de Clairvaux

Tu te demandes donc, puisque les chemins de Seigneur sont impossibles à scruter, comment j’ai reconnu Sa venue? C’est qu’Il est vivant et efficace. Sitôt entré, Il a réveillé mon âme endormie: Il a remué, assoupli et blessé mon coeur qui était dur comme la pierre et se portait mal. Il s’est mis aussi à arracher et détruire, à construire et planter, à arroser les terres desséchées, à illuminer les ténèbres, à faire sauter les verrous, à enflammer les glaçons. Il a redressé les voies tortueuses, aplani les chemins raboteux, de telle sorte que mon âme bénisse le Seigneur, et que tout ce qui est en moi loue Son saint Nom.

Bernard de Clairvaux, Sur le Cantique des Cantiques, dans: Oeuvres mystiques (Seuil, 1951)

image: croire.com

Print Friendly, PDF & Email
Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestDigg this

Ajouter un commentaire