Chemins de la contemplation – 12

Chemins de la contemplation – 12

Chemins de la contemplation – 12

Yves Raguin

Chemins de la contemplation – XII

Dès l’instant qu’un chrétien se met à chercher Dieu dans la contemplation, il sait qu’il n’est pas laissé à lui-même. Il ne peut pas dire qu’il s’appuie sur ses propres forces. Celui qui cherche est Celui-là même qui lui donne la force de Le chercher. Dès l’instant de sa première démarche, il est déjà pris dans le courant de la vie divine. Il est déjà en Celui qu’il cherche et il avance vers Lui, en Lui… C’est un grand mystère et pourtant il est clair à ceux qui en ont l’expérience…

Le chrétien agit dans la perspective constante de l’action de Dieu. Il fait un pas vers Dieu, sachant qu’il le fait en Dieu… et, s’il se retient dans son action, ce n’est point par peur d’agir, mais pur montrer que, dans la foi, il voit Dieu agir en lui. Il manifeste par ce geste de retenue dans l’action, que cette action est de lui, mais de Dieu surtout dans la profondeur de sa mise en acte.

Ce n’est pas qu’un bout de son acte, soit de lui et l’autre de Dieu. Il est de Dieu et de lui, à deux degrés différents d’être… Acte commun à deux niveaux plus ou moins profonds d’efficacité.

Yves Raguin, Chemins de la contemplation (Desclée de Brouwer, 1969)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (2017)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire