Cantique spirituel / Chant entre l’Ame et l’Epoux – VI

Cantique spirituel / Chant entre l’Ame et l’Epoux – VI

Cantique spirituel / Chant entre l’Ame et l’Epoux – VI

Cantique spirituel / Chant entre l’Ame et l’Epoux – VI

EPOUSE

Si donc en nos pâtures
nul ne peut plus me voir ni me trouver
vous me direz perdue
car d’amour emportée
j’ai voulu me perdre et me suis gagnée

D’émeraudes de fleurs
nous tresserons des guirlandes cueillies
dans l’aube et sa fraîcheur
en ton amour fleuries
avec au centre un de mes cheveux pris

Par ce cheveu sans plus
qu’à mon cou tu as regardé voler
sur mon cou tu l’as vu
captif il t’a laissé
et à l’un de mes yeux tu t’es blessé

Quand tu me regardais
tes yeux venaient graver ta grâce en moi
c’est pourquoi tu m’aimais
et les miens avaient droit
d’adorer tout ce qu’ils voyaient en toi

Ne me méprise pas
et si tu m’a trouvé la peau foncée
pose les yeux sur moi
puisque tu as laissé
par ton regard en moi grâce et beauté

EPOUX

La blanche colombelle
et son rameau à l’arche est retournée
enfin la tourterelle
sur les rives a trouvé
le compagnon qu’elle a tant désiré

Jean de la Croix, Cantique spirituel B, dans: Nuit obscure, Cantique spirituel et autres poèmes (coll. Poésie/Gallimard, 1997)

image: Joseph Meganck, Jean de la Croix (carmeldesaintsaulve.fr)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.