Morceaux choisis – 513 / Macaire le Grand

Morceaux choisis – 513 / Macaire le Grand

Morceaux choisis – 513 / Macaire le Grand

Macaire le Grand

Lorsque quelqu’un s’approche du Seigneur, il faut d’abord qu’il se fasse violence pour accomplir le bien, même si son coeur ne le veut pas, attendant toujours Sa miséricorde avec une foi inébranlable; qu’il se fasse violence pour aimer sans avoir d’amour, qu’il se fasse violence pour être doux sans avoir de douceur, qu’il se fasse violence pour être compatissant et avoir un coeur miséricordieux, qu’il se fasse violence pour supporter le mépris, pour rester patient quand il est méprisé, pour ne pas s’indigner quand il est tenu pour rien ou déshonoré, selon cette parole: Ne vous faites pas justice à vous-mêmes, bien-aimés (Rm 12, 19). Qu’il se fasse violence, pour prier sans avoir la prière spirituelle. 

Quand Dieu verra comment il lutte et se fait violence, alors que son coeur ne le veut pas, Il lui donnera la vraie prière spirituelle, Il lui donnera la vraie charité, la vraie douceur, des entrailles de compassion, la vraie bonté, en un mot Il le remplira des dons du Sain-Esprit.

Macaire le Grand, dans: Placide Deseille, La spiritualité orthodoxe et la Philocalie (coll. Spiritualités Vivantes/Albin Michel, 2003)

image: Le lac Tana, Egypte (caminar.ch)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.