Les signes de Jésus – I

Les signes de Jésus – I

Les signes de Jésus – I

Les signes de Jésus – I

mis à jour – 2015

Comme Jésus entrait chez Pierre, dans sa maison, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre. Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta. Elle se leva, et elle le servait. Le soir venu, on présenta à Jésus beaucoup de possédés. D’une parole, il expulsa les esprits et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, il les guérit, pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe: Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies. Mt 8, 14-17

En débarquant, il vit une grande foule de gens; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent: « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule: qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture! » Mais Jésus leur dit: « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent: « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit: « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient: cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants. Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. Mt 14, 14-23

Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit et, le donnant aux disciples, il dit: « Prenez, mangez: ceci est mon corps. » Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, en disant: « Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude en rémission des péchés. » Mt 26, 26-28

Jésus disait: « Amen, je vous le dis: parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu venu avec puissance. » Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Elie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus: « Rabbi, il est bon que nous soyons ici! Dressons donc trois tentes: une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. Mc 9, 1-8

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.