Les proverbes de l’Ancien Testament – 7

Les proverbes de l’Ancien Testament – 7

Les proverbes de l’Ancien Testament – 7

Les proverbes de l’Ancien Testament – VII

Une réponse paisible calme la fureur, un mot blessant déclenche la colère. La langue des sages rend la science aimable, la bouche des insensés ne débite que des sottises. En tout lieu, les yeux du Seigneur: ils observent les méchants et les bons. La langue qui réconforte est un arbre de vie; perfide, elle vous coupe le souffle. Un sot se moque des leçons de son père; bien avisé qui tient compte des avertissements! La maison du juste regorge de richesse, les gains du méchant sont précaires! Les lèvres des sages sèment le savoir; pour le cœur des insensés, il n’en va pas ainsi! Le sacrifice des méchants, le Seigneur l’a en horreur, mais il accueille la prière des honnêtes gens. Le chemin du méchant fait horreur au Seigneur; il aime celui qui recherche la justice. Rude leçon pour qui s’écarte du sentier: refuser l’avertissement, c’est la mort!

Le séjour des morts et l’abîme sont devant le Seigneur: à plus forte raison le cœur des hommes! Un insolent n’aime pas qu’on le reprenne; aussi ne va-t-il guère avec les sages. A coeur joyeux, visage épanoui; à cœur chagrin, soupirs désolés. Un cœur intelligent recherche le savoir, la bouche des insensés se repaît de sottises. Pour le malheureux, tous les jours sont mauvais; pour le cœur content, c’est un perpétuel festin. Mieux vaut peu, avec la crainte du Seigneur, qu’un grand trésor et ses embarras. Mieux vaut un plat de légumes servi avec amour que du veau gras et de la haine.

Un homme irascible provoque la querelle, un homme patient apaise la dispute. Le chemin du paresseux est un buisson de ronces, la route des honnêtes gens est dégagée. Le fils sage fait la joie de son père; insensé, l’homme qui méprise sa mère! L’écervelé se complaît dans sa bêtise, l’homme intelligent va droit son chemin. Sans concertation, le projet avorte; un conseil élargi lui donne consistance. Quel plaisir de trouver la répartie! Qu’elle est bonne, la parole qui tombe à pic! Pour l’homme avisé, le sentier de vie est une montée; il évite ainsi la descente au séjour des morts. La maison des orgueilleux, le Seigneur la renverse; il fixe les bornes du terrain de la veuve.

Le Seigneur a horreur des calculs pervers; les paroles bienveillantes sont pures. Péril en la demeure pour l’homme âpre au gain! Qui refuse tout pot-de-vin vivra. Le juste réfléchit en son cœur avant de répondre; la bouche du méchant vomit le mal. Le Seigneur est loin des méchants, mais il écoute la prière des justes. Un regard lumineux réjouit le cœur, une bonne nouvelle donne des forces. Qui sait écouter les leçons de la vie aura sa place entre les sages. Qui refuse l’éducation se méprise lui-même, qui écoute les leçons gagne en intelligence. La crainte du Seigneur est école de sagesse: avant les honneurs, l’humilité!

Pr 15, 1-33

image: Pedro Berruguete, le roi Salomon / 1500 (americanizing1.rssing.com)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire