Les proverbes de l’Ancien Testament – 13

Les proverbes de l’Ancien Testament – 13

Les proverbes de l’Ancien Testament – 13

Les proverbes de l’Ancien Testament – XIII 

Ne te félicite pas du lendemain, tu ne sais pas ce qu’aujourd’hui va enfanter. Qu’un autre te loue, mais pas ta bouche, n’importe qui, mais pas tes lèvres! Ça pèse, la pierre, c’est lourd, le sable, plus lourd encore, les humeurs d’un sot! La rage est sans pitié, la colère, impétueuse; mais qui tiendra devant la jalousie? Mieux vaut franche critique qu’amitié hypocrite! Un ami donne des coups loyalement; les baisers de l’ennemi sont trompeurs. Ventre repu fait fi du miel; à ventre affamé tout est doux, même le fiel! Comme l’oiseau migrant loin de son nid, ainsi va l’émigré loin de chez lui. Baumes et parfums mettent le cœur en joie: la douceur de l’ami l’emporte sur les rêves.

Le fer s’aiguise avec le fer, et l’homme s’aiguise à rencontrer son prochain! Qui soigne son figuier en mangera les fruits, qui veille sur son maître en recevra l’honneur. Comme un visage voit son reflet dans l’eau, ainsi l’homme se voit-il en son cœur. Le séjour des morts et l’abîme sont insatiables, les yeux de l’homme aussi sont insatiables! On éprouve l’argent au creuset, l’or au fourneau, et l’homme par la bouche de qui fait son éloge. Quand tu pilerais le sot dans un mortier, au milieu du grain, avec le pilon, sa sottise ne se détacherait pas de lui! Juge bien de la mine de tes moutons, et prends soin de tes troupeaux, car la richesse n’est pas éternelle ni les trésors assurés d’âge en âge!

Pr 27, 1-9 et 17-24

image: Pedro Berruguete, le roi Salomon / 1500 (americanizing1.rssing.com)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire