Chemins de traverse – 424 / William Shakespeare

Chemins de traverse – 424 / William Shakespeare

Chemins de traverse – 424 / William Shakespeare

William Shakespeare

Demain, et puis demain, et puis demain,
Se glisse à petits pas de jour en jour,
Jusqu’à l’ultime syllabe du registre du temps,
Et tous nos hiers ont éclairé pour des sots
Le chemin de la mort poussiéreuse.

Eteins-toi, éteins-toi, courte flamme,
La vie n’est qu’une ombre qui marche,
Un pauvre acteur, qui se pavane et se démène
Son heure durant sur la scène,
Et puis qu’on n’entend plus.

C’est un récit conté par un idiot,
Plein de bruit et de fureur,
Et qui ne signifie rien.

William Shakespeare, Macbeth, dans: Tragédies, vol. 2 (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 2012)

image: Nigel Williamson dans Macbeth, BBC / 1973 (library.emerson.edu)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire