Espérer… avec Saint Augustin – 4

Espérer… avec Saint Augustin – 4

Espérer… avec Saint Augustin – 4

Espérer… avec Saint Augustin – IV

Trouve en Lui la source de ta joie et non en toi-même: c’est en Lui que tu es ce que tu es, que tu es un être humain, que tu es juste, si du moins tu es juste! Mais si tu penses que c’est bien à Dieu que tu dois d’être un être humain, mais que la justice te vient de toi-même, alors tu ne sers pas le Seigneur avec crainte, tu ne Le célèbres pas dans la joie; tu te célèbres toi-même avec prétention. Tu t’imagines être juste parce que tu ne voles pas le bien d’autrui, que tu ne commets ni adultère, ni homicide, que tu ne portes pas de faux témoignage, et pourtant tu t’éloigneras et tu te perdras loin de la voie droite si tu t’imagines que ces actions sont les tiennes, qu’elles trouvent en toi leur source. S’il est vrai que sont heureux ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur, alors ils sont bien malheureux, ceux qui mettent en eux-mêmes leur confiance.

Ton espérance, ne la place pas en toi-même, car tu n’es qu’un homme, un mortel! Si tu fondes ton espérance sur un autre mortel, il s’agit là d’un acte d’humilité désordonnée. Si tu la fondes en toi-même, voilà un orgueil bien dangereux. Quelle différence entre ces deux excès? Tous les deux sont dangereux. Il ne faut choisir ni l’un ni l’autre. Une humilité désordonnée ne te relèvera pas; un orgueil téméraire te fera tomber.

Augustin d’Hippone, Sermon 13, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.