L’écharde dans la chair – 17

L’écharde dans la chair – 17

L’écharde dans la chair – 17

Jean-François Noel

Eloge de la sainteté ordinaire – XVII

Saint Thomas d’Aquin prête son intelligence, saint François lègue sa joie, sainte Thérèse la voie de l’innocence, saint Vincent de Paul sa charité, saint Philippe Néri son humour. Les uns à la tête de l’Eglise, les penseurs; les autres aux pieds, les grands marcheurs, les missionnaires; les autres au bout des bras, ceux qui tendent la main aux plus pauvres… Le tout dessine un corps vivant, actif, tout irrigué de ce nouveau sang, celui qui a commencé à couler au matin du monde nouveau à la résurrection du Christ. 

Ce grand coeps qui rend visible la communication qui circule entre tous ses membres, qui illustre notre mutuelle dépendance et dont le Christ est la tête.

Les saints donnent leur vie. Chaque recoin de leur chair est le témoin de la visite imprévue de Dieu. Plus il pénètre leur vie, plus ils déploient leur humanité pour Lui laisser plus de prise. C’est ce déploiement qui rattrape la petitesse de la nôtre. Et ce don est cadeau aussitôt oublié, ce qui fait sa force. Ainsi, de chair en chair se tisse le nouveau corps que nous formons à notre insu.

Jean-François Noel, L’écharde dans la chair – Eloge de la sainteté ordinaire (Desclée de Brouwer, 2011)

image: Duccio di Buoninsegna, La transfiguration (nationalgallery.org.uk)

Print Friendly, PDF & Email