Pouvoir du mal, visage de Dieu – 6

Pouvoir du mal, visage de Dieu – 6

Pouvoir du mal, visage de Dieu – 6

Pouvoir du mal, visage de Dieu – VI

Dieu est trop bon pour qu’il y ait un enfer; Il est trop bon pour tolérer l’enfer, un enfer éternel. 

Mais c’est l’homme qui est responsable de l’enfer, ce n’est pas Dieu. Si secourable qu’Il cherche à être pour nous, dans Sa Bonté infinie, Dieu peut tolérer que l’homme veuille lui résister, Il peut tolérer que l’homme éternellement veuille lui résister.

Dieu est trop bon, dit-on, pour ne pas pardonner? C’est justement ce qu’Il fait: tout, Il pardonne tout dès que le coeur se repent. Si le diable se repentait il serait tout de suite pardonné. Mais le péché sans repentir ne peut pas être pardonné, pas plus que Dieu ne peut s’anéantir; il postule un monde à lui, privé de Dieu comme lui, un feu à lui presque aussi dur que celui de la charité, et où, cependant la pitié de Dieu, qui de rien n’est absente, fait que l’on pâtit moins qu’on ne l’a mérité. L’Amour a tout créé pour diffuser la beauté divine, il ne peut être vaincu; si je refuse de le manifester en miséricorde, je le manifesterai en justice. C’est ce refus qui est obscur. (Jacques Maritain)

Charles Journet, Le mal – Essai théologique (Saint-Augustin, 2013)

image: Jérôme Bosch, Le jardin des délices / Détail (euclides59.wordpress.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire