La nuit comme le jour illumine – 13

La nuit comme le jour illumine – 13

La nuit comme le jour illumine – 13

Cristina Kaufmann

La nuit comme le jour illumine – XIII

 Tu m’as donné
le creux de mes mains
rien que le creux

de mes mains tremblantes
pour puiser à la source
de l’univers.

Comment apaiser la soif
du savoir qui dévore ma chair,
le feu dans mes yeux
qui veulent voir,
si je n’ai que le creux
de mes mains de péché
pour puiser?

Chaque matin
elles sont saisies du Tout,
trône de sagesse
siège d’Amour.

Eric de Rus, Cristina Kaufmann – Une existence épiphanique (Ad Solem, 2013)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.