Vous verrez le Ciel ouvert – 7

Vous verrez le Ciel ouvert – 7

Vous verrez le Ciel ouvert – 7

Vous verrez le Ciel ouvert – VII

Les entretiens de Charles Journet

La grandeur incomparable de la nature humaine est de pouvoir connaître, en certaines circonstances, non pas seulement des approximations de la vérité, mais la vérité elle-même. La faiblesse native de la nature humaine est de ne pouvoir saisir cette vérité que dans l’appareil des notions et des affirmations. Mais les affirmations humaines sont capables d’absolu. De ce fait, elles sont devenues le lieu où le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob s’est fait connaître comme révélé, les vases dans lesquels, pressé par Son Amour, Il a versé pour les croyants qui se succéderont jusqu’à la fin des siècles, des lumières sans lesquelles la vie leur deviendrait impossible.

Charles Journet, Entretiens sur Dieu le Père (Parole et Silence, 1998)

image: Chartreuse de la Valsainte, Charmey / Suisse (acustica-godel.ch)

Print Friendly, PDF & Email