Chemins de traverse – 857 / Jean Anouilh

Chemins de traverse – 857 / Jean Anouilh

Chemins de traverse – 857 / Jean Anouilh

Jean Anouilh

Tu l’apprendras toi aussi, trop tard: la vie c’est un livre qu’on aime, c’est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu’on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu verras, c’est la consolation dérisoire de vieillir, la vie, ce n’est peut-être tout de même que le bonheur.

Jean Anouilh, Antigone (La petite Vermillon/Table Ronde, 2008)

Print Friendly, PDF & Email