Morceaux choisis – 545 / Thérèse de Jésus

Morceaux choisis – 545 / Thérèse de Jésus

Morceaux choisis – 545 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d’Avila)

Je ne souhaite pas d’autre oraison que celle qui fait croître les vertus. Si elle est accompagnée de grandes tentations, de sécheresses, d’épreuves, et que tout cela me laisse humble, je la regarderai comme une excellente oraison; car enfin, ce qui plaît davantage à Dieu, telle est à mes yeux l’oraison la plus haute. N’allons pas croire que celui qui souffre ne prie pas, alors pourtant qu’il offre à Dieu sa souffrance; il prie souvent beaucoup plus que celui qui se casse la tête dans sa solitude et qui, s’il a tiré de ses yeux quelques larmes, se figure avoir fait oraison.  

Thérèse d’Avila, Lettre au père Jérôme Gratien / LT 136, dans: Oeuvres complètes (Cerf, 1995)

image: Teresa de Jesus (rumboalvcentenarioteresiano.blogspot.com)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire