Seigneur, apprends-nous à prier – 53

Seigneur, apprends-nous à prier – 53

Seigneur, apprends-nous à prier – 53

Pape François

Seigneur, apprends-nous à prier – LIII

Quand un croyant, animé par l’Esprit Saint, prie pour les pécheurs, il ne fait pas de sélections, il n’émet pas de jugement, de condamnation: il prie pour tous. Et il prie également pour lui. A ce moment-là, il sait même qu’il n’est pas tellement différent des personnes pour lesquelles il prie: il se sent pécheur, parmi les pécheurs, et il prie pour tous. La leçon de la parabole du pharisien et du publicain est toujours vivante et actuelle (cf. Lc 18, 9-14): nous ne sommes pas meilleurs que les autres, nous sommes tous frères dans une communauté de fragilité, de souffrance et en étant pécheurs. C’est pourquoi une prière que nous pouvons adresser à Dieu est la suivante: N’entre pas en jugement avec ton serviteur: aucun vivant n’est juste devant toi. (Ps 142,2). Nous sommes tous pécheurs, nous sommes tous des débiteurs qui ont un compte en suspens; il n’y a personne qui soit sans péché à Tes yeux. Seigneur aie pitié de nous! Et avec cet esprit la prière est féconde, parce que nous nous présentons avec humilité devant Dieu, pour prier pour tous.

Le monde va de l’avant grâce à cette chaîne d’orants qui intercèdent, et qui sont principalement des inconnus – mais pas pour Dieu! Il y a tant de chrétiens inconnus qui, en temps de persécution, ont su répéter les paroles de notre Seigneur: Père, pardonne-leur: ils ne savent pas ce qu’ils font (Lc 23, 34). Le bon pasteur reste fidèle également devant la constatation du péché de son propre peuple: le bon pasteur continue à être père même quand ses enfants s’éloignent et l’abandonnent. Il persévère dans le service de pasteur également à l’égard de celui qui le conduit à se salir les mains; il ne ferme pas son cœur devant celui qui l’a peut-être fait souffrir.

L’Eglise, dans tous ses membres, a la mission de pratiquer la prière d’intercession, elle intercède pour les autres. En particulier, quiconque se trouve à un poste de responsabilité en a le devoir: parents, éducateurs, ministres ordonnés, supérieurs de communautés. Comme Abraham et Moïse, ils doivent parfois défendre devant Dieu les personnes qui leur sont confiées. En réalité, il s’agit de les regarder avec les yeux et le cceur de Dieu, avec Sa même compassion et tendresse invincibles. 

Pape François, Catéchèse: La prière d’intercession – II / extraits (w2.vatican.va)

image: Eglise Sainte Thérèse, Genève / Suisse (2014)

Print Friendly, PDF & Email