Henry Miller

Henry Miller

Henry Miller

Henry Miller

On peine à imaginer que l’auteur sulfureux de Sexus, Tropique du cancer et Tropique du capricorne ait pu écrire un texte aussi poétique. Et si le clown, l’acteur égaré dans le monde qui tend un miroir aux spectateurs que nous sommes, tantôt avec douceur et mélancolie, tantôt avec violence et provocation, n’était pas condamné à mourir pour que nous puissions vivre? Fable ou parabole sur l’ombre et la lumière des âmes, son contenu est riche, douloureux, universel. A noter que la présente édition est bilingue, en anglais et français.

Le clown, c’est le poète en action. Il est l’histoire qu’il joue. Le clown exerce sur moi un profond attrait, justement parce qu’entre le monde et lui se dresse le rire. Son rire à lui n’a jamais rien d’homérique. C’est un rire silencieux sans gaieté comme on dit. Le clown nous apprend à rire de nous-mêmes. Et ce rire-là est enfanté par les larmes. 

Henry Miller, Le sourire au pied de l’échelle (Buchet-Chastel, 2001)

image: Henri Matisse, Le cirque (line.17qq.com)

Print Friendly, PDF & Email