La citation du jour – 22 / François Mauriac

François Mauriac

Qu’importe d’aimer tel pays ou tel autre, les pins ou les érables, l’océan ou la plaine? Rien ne l’intéressait que ce qui vit, que les êtres de sang et de chair: Ce n’est pas la ville de pierres que je décris, ni les conférences, ni les musées, c’est la forêt vivante qui s’y agite, et que creusent des passions plus forcenées qu’aucune tempête. Le gémissement des pins d’Argelouse, la nuit, n’était émouvant que parce qu’on l’eût dit humain.

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, dans: Oeuvres romanesques ((coll. Pochothèque/LGF, 1992)

image: Argelouse, Aquitaine / France (divagations-et-balades.com)

Print Friendly, PDF & Email

Auteur/autrice

Partager sur:

Dernières publications