Chemins de traverse – 929 / Christian Bobin

Christian Bobin

Dans un atelier de luthier les violons mis à sécher, suspendus à un fil, sont le vestiaire de l’âme. Le bois est la matière la plus proche du ciel, plus encore que les fleurs : le bois parle avec les feuillages, qui parlent avec les étoiles. Ces veines au front de l’invisible, ces cercles comme d’un caillou jeté dans l’eau du temps. La musique des sphères et son orchestre de résine.

Christian Bobin, Le murmure (Gallimard, 2024)

image: https://www.guillaume-kessler.fr

Print Friendly, PDF & Email

Auteur/autrice

Partager sur:

Dernières publications