Espérer… avec Saint Augustin – 5

Espérer… avec Saint Augustin – 5

Espérer… avec Saint Augustin – 5

Espérer… avec Saint Augustin – V

Fais-moi entendre des chants de fête, demande le psalmiste. Je me réjouirai en t’écoutant et non en discutant contre toi. Tu as péché: pourquoi te défendre, t’excuser? Tu veux parler? Prends patience, écoute, laisse-toi guider par les paroles de Dieu pour ne pas être désorienté et aggraver tes blessures. La faute est commise, ne va pas l’excuser! Confesse-la, ne la défends pas! Si tu te fais l’avocat de ton péché, tu es vaincu d’avance; le défenseur que tu engages n’est pas innocent, son appui ne te servira de rien. Qui es-tu, en effet, pour prendre sur toi ta défense? Tu ne peux que t’accuser toi-même. Garde-toi bien de dire: Je n’ai rien fait! Ou: Quel grand mal ai-je commis? Ou: Je ne suis pas le seul.

Si, après ta faute, tu prétends n’avoir rien fait de mal, tu ne seras rien aux yeux de Dieu et tu n’obtiendras rien. Dieu est prêt à t’accorder le pardon et tu fermes la porte! C’est un don que Dieu veut te faire. Garde-toi de Lui opposer l’obstacle de ta défense. En reconnaissant ta faute, ouvre-Lui tout grand la porte de ton coeur.

Augustin d’Hippone, Sermon 231, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.