Morceaux choisis – 310 / Hans-Urs von Balthasar

Morceaux choisis – 310 / Hans-Urs von Balthasar

Morceaux choisis – 310 / Hans-Urs von Balthasar

Hans-Urs von Balthasar

Celui qui prie n’a qu’à se laisser conduire d’image en image et à voir en chacune l’humain qui apparaît comme la révélation de l’amour trinitaire éternel. Tout d’abord le simple fait d’être homme; l’enfant avec ses qualités naturelles, l’adolescent, le jeune homme avec les siennes, l’homme adulte; chaque stade de la vie, chaque état; l’état de veille et le sommeil, la bonne santé et la fatigue, la solitude et la conversation, l’expérience du matin, de midi et du soir, le travail et le repos, le manger et le jeûne, la jouissance et la tempérance, les sentiments humains et les états d’indifférence, les jours de fête et la grise vie quotidienne.

Dieu le créateur a conçu et créé tous ces états par lesquels passe la vie humaine, et maintenant, dans la plénitude des temps, il a envoyé Son Fils en eux pour les éprouver Lui-même et en faire des expériences vécues de Dieu dans la nature humaine. C’est ainsi qu’Il les a inscrits à Son propre compte, pour les couronner par là comme une oeuvre réussie, et pour faire passer, par Sa résurrection, leur vérité, leur quintessence, dans l’éternité.

Hans-Urs von Balthasar, La prière contemplative (Parole et Silence, 2002)

image: https://losservatore.wordpress.com

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire