Vous verrez le ciel ouvert – 50

Vous verrez le ciel ouvert – 50

Vous verrez le ciel ouvert – 50

Vous verrez le Ciel ouvert – L

Les entretiens de Charles Journet

Tous ceux qui appartiennent à l’Eglise corédemptrice, sont par vocation corédempteurs par et dans le Christ. Mais l’appel peut être lointain et virtuel, ou au contraire immédiat et actuel. Il y aura, au sein même de l’Eglise, des membres corédempteurs imparfaits ou virtuels et d’autre part, des membres corédempteurs éminents, tellement rachetés par le Christ, qu’ils ne vivent que pour racheter à leur tour d’autres hommes.

Les premiers sont ceux que Jean Tauler appelle les braves gens; ceux qui ont peut-être encore beaucoup à expier pour eux-mêmes, mais qui déjà prient avec ardeur pour l’unité de l’Eglise, le progrès de l’Evangile, la conversion des pécheurs, l’évacuation du purgatoire; ceux qui ne sont corédempteurs que virtuellement, ou qui le deviendront à tel moment de leur vie, dans quelques-unes de ces grandes épreuves communes que tous les chrétiens ont à supporter. Il semble même qu’à certaines époques tragiques de l’histoire, visitées par l’impiété et par le désespoir, par la persécution, par la guerre, par les déportations et par la famine, Dieu, en faisant entrer de force dans des conditions de vie héroïque, sans préparation spéciale et sans distinction de personnes, des populations tout entières, veuille accroître ainsi tout d’un coup le nombre de chrétiens corédempteurs.

C’est aux membres corédempteurs éminents que Jean Tauler réserve le nom de vrais amis de Dieu. Ils s’inclinent vers tous les besoins de la sainte chrétienté et ils s’emploient alors, avec une sainte prière et un saint désir, à demander tout ce que Dieu veut qu’on Lui demande. Dieu s’aime en de tels hommes, Il opère toutes leurs oeuvres en eux. Mes amis, si nous n’avions pas de tels hommes, nous serions en bien mauvaise posture… De même que notre Seigneur enseignait le peuple assis dans la barque, Dieu se repose sur ces gens et par eux gouverne et dirige le monde entier et toutes les créatures. Leur seule existence, le seul fait qu’ils sont, est quelque chose de plus précieux et de plus utile que toute l’activité du monde.

Charles Journet, Entretiens sur la Rédemption / extraits (Parole et Silence, 2005)

image: Chartreuse de la Valsainte, Charmey / Suisse (acustica-godel.ch)

Print Friendly, PDF & Email