Chemins de traverse – 387 / Messaour Boulanouar

Chemins de traverse – 387 / Messaour Boulanouar

Chemins de traverse – 387 / Messaour Boulanouar

Messaour Boulanouar

J’écris
pour que la vie soit respectée par tous.

je donne ma lumière
à ceux que l’ombre étouffe
ceux qui vaincront la honte et la vermine

j’écris
pour l’homme en peine
l’homme aveugle
l’homme fermé par la tristesse
l’homme fermé à la splendeur du jour

j’écris
pour vous ouvrir à la douceur de vivre

j’écris
pour tous ceux qui ont pu sauver
de l’ombre et du commun naufrage
un coin secret pour leur étoile
un clair hublot dans leurs nuages

j’écris
pour la lumière qui s’impose
pour le bonheur qui se révèle
j’écris
pour m’accomplir
au coeur de mes semblables
pour que fleurisse en nous
le désert froid du mal

j’écris
pour que la terre m’appartienne
chaude tendre et joyeuse

j’écris
pour apaiser mon sang
mon sang violent et dur
et lourd de siècles tristes

j’écris
pour partager ma joie
avec ceux qui m’écoutent
j’écris
pour être heureux
pour être libre
pour tous les hommes vrais
qui comprennent
mes cris ma peine et mon espoir

j’écris
pour éveiller l’azur
au fond des yeux malades
au fond des vieux étangs de honte

j’écris
pour qu’on défende
pour qu’on respecte
l’arbre qui monte
le blé qui pousse
l’herbe au désert
l’espoir des hommes.

Messaour Boulanouar, dans: Abdelmadjid Kaouah, Quand la nuit se brise – Anthologie de poésie algérienne (coll. Points/Seuil, 2004)

image: http://www.pentaxforums.com

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire