Jésus-Christ ou rien – 51

Jésus-Christ ou rien – 51

Jésus-Christ ou rien – 51

Jésus-Christ ou rien – LI

Bernard Bro

Dieu ne nous a pas créés seulement pour mourir un jour de poussière et de ténèbres. Nous sommes créés pour une métamorphose fantastique, celle-là même par laquelle le Christ a ouvert des portes de l’histoire humaine. Dieu a décidé de nous rendre cette mort de Gloire pour laquelle tout esprit créé est fait à Son image: ce passage à la lumière totale. Que notre liberté puisse se refuser et manquer son entrée dans la lumière, c’est évident. Le péché est là, l’égoïsme dans notre vie, sinon la msère et la détresse.

Or voilà que, sans nous épargner pour autant la mort et la souffrance, une présence nous est offerte, dès maintenant, à l’intérieur même de notre misère, une présence qui nous enlève à cette mort de la poussière. Nous sommes désormais destinés à mourir de gloire avec Jésus-Christ et comme Jésus-Christ. C’est là l’effet propre des sacrements.

S’il fallait résumer en un seul mot les sacrements chrétiens préparés par l’évangélisation, je dirais qu’ils sont la présence de la Gloire dans le monde de la misère. Beaucoup sont prêts à brader les Eglises mais à accueillir Jésus-Christ s’Il revenait. Or, en fait, Jésus revient: c’est cela, les sacrements.

La métamorphose qui nous est proposée, qui consiste à être rendus participants de la nature divine, si elle nous invite à devenir Dieu est bien un phénomène aussi redoutable que l’événement de notre mort. Souvenez-vous du cri permanent d’un homme qui a été vraiment dévoré par ce mystère des sacrements: le curé d’Ars. Il ne se trompait pas quand il répétait: Si l’on comprenait ce que c’est, l’on en mourrait.  

Bernard Bro, Devenir Dieu / extraits (Cerf, 1978)

image: Pericle Fazzini, La Résurrection – Salle d’audience Paul VI, Vatican (bestglitz.com)

Print Friendly, PDF & Email